top of page

Pourquoi nous nous engageons

MAG_8435.jpg

Dans le but d'aider à réduire la pauvreté et à renforcer la stabilité sociale et économique en promouvant la production durable de cacao et en améliorant les moyens de subsistance des agriculteurs, nous avons mis en place ce qui suit:

  • Programmes de formation des agriculteurs. Esco Kivu fournit des agronomes spécialement formés et qualifiés pour superviser et former les producteurs de cacao à travers des programmes de certification biologique, UTZ et FFL.

  • Formation à l'entrepreneuriat et incitation à diversifier les activités génératrices de revenus.

  • Aider à organiser les agriculteurs en coopératives et associations.

  • La création de projets communautaires autonomes dans la région.

  • Une facilité d'épargne et de crédit pour les agriculteurs d'Esco Kivu.

Voici quelques histoires de nos partenaires agriculteurs...

MUHINDO VIHONOKU & KAVUGHO KATSWIRI

À l'origine producteurs de café, Muhindo et Kavugho ont traversé une longue période sans revenus après avoir perdus leurs caféiers, victimes d'une maladie particulièrement ravageuse qui a sévit dans les années 1990. Ils ont commencé à cultiver le cacao en 2008, avec l'aide d'Esco Kivu.

Lorsque leurs récoltes ont commencé en 2011, ils ont déclaré que le cacao était « une bénédiction de Dieu pour notre famille ». Grâce au cacao, ils ont pu payer les frais de scolarité de leurs huit enfants. Leur fils aîné est médecin à l'hôpital de Kamango depuis 2016. Les voici assis devant leur nouvelle maison!

Muhindo a déclaré: « grâce au programme d'épargne mis en place par Esco Kivu, le paiement de mes factures est plus que facile car après la vente de mon cacao, j'économise de l'argent.»

eg1b.jpg

UNIVERSITÉ DE KAMANGO, WATALINGA

Située à Nobili, l'Université bilingue de Watalinga a été construite en 2019 par l'association des producteurs de cacao Fair for Life (FFL) en collaboration avec Esco Kivu, Theo Chocolate et la communauté locale. Ayant joué un rôle clé dans la création et la construction de l'université, nous nous engageons à soutenir la direction, le personnel, les étudiants et les diplômés dans leur nouveau chapitre passionnant.

Étant la seule université de la région, ses objectifs sont de promouvoir et d'encourager les connaissances locales, d' offrir une main-d'œuvre qualifiée aux employeurs de la région et de former des diplômés de haut niveau.

University

DOROTHY MBAMBU MUKINE

Dorothy est veuve et mère de 5 enfants. Quand son mari était encore en vie, ils étaient des agriculteurs de subsistance et seulement deux de ses cinq enfants sont allés à l'école. En 2006, inspirés par leurs voisins et soutenus par Esco Kivu, ils ont acheté des terres et planté 1 ha de cacao.

 

"Le seul soutien pour ma famille était le cacao", dit-elle. Avec les revenus de la plantation, les trois enfants encore à la maison ont pu aller à l'école. Aujourd'hui ils ont obtenu leur diplôme. L'un est enseignant à l'Institut Mabakanga de Beni et un autre possède une grande ferme de cacao à Nobili.

En 2017, la fille de Dorothy était gravement malade et a dû subir cinq opérations coûtant environ 2000 $ à la famille, mais "grâce au plan d'épargne d'Esco Kivu, j'ai un fonds d'urgence et je peux faire face à des moments comme celui-ci". L'histoire a eu une fin heureuse et Kavugho a maintenant complètement récupéré !

 

"Avec une bonne formation, la culture du cacao est beaucoup plus rentable que la gestion d'une entreprise informelle à Nobili. Mes rêves sont une réalité grâce au cacao".

 

Dorothy est rassurée par la présence continue d'Esco Kivu, malgré l'insécurité politique actuelle, et pense que l'entreprise donne à la population locale la confiance de rester dans la région et de continuer à cultiver.

ÉCOLE DE FORMATION DES AGRICULTEURS

Esco Kivu organise des formations parallèlement à notre programme de certification. Nous avons formé des milliers d'agriculteurs aux bonnes pratiques agricoles, à la responsabilité environnementale et à la gestion financière. La formation joue un rôle central dans la vision d'Esco Kivu de développer une communauté locale autonome, prospère et dynamique.

Nos modules agricoles comprennent:

Préparer la terre et l'environnement.

Création d'une pépinière.

Plantation des cultures et gestion de l'ombre.

Récolte.

Fermentation du cacao.

Techniques de manutention après la récolte.

Ravageurs et maladies.

Techniques d'élagage, de désherbage et de régénération.

Gestion des sols et de la fertilité.

Gestion de la conservation.

DEO BHALIGELUA

Deo, 31 ans et père de trois enfants, vit toujours dans le village où il est né.
Il n'a pas terminé ses études, mais a pris son avenir en main quand, en 2006, à l'âge de 18 ans, il a planté 2,5 ha de cacao sur des terres familiales.

C'était un risque énorme, mais le pari a payé et rapidement Deo a pu subvenir aux besoins de sa famille. Il a pu nourrir ses enfants, les envoyer à l'école et assister financièrement une partie de sa famille élargie.

À chaque récolte, Deo contribue au programme d'épargne d'Esco Kivu afin de financer de nouveaux projets, comme achter une partie des terres qu'il cultive et continuer à améliorer sa maison.


Deo est un modèle pour les jeunes de son village auxquels il dit sans cesse « c'est dans l'effort que nous trouvons satisfaction ».

S'ENGAGER AVEC LA COMMUNAUTÉ POUR RÉDUIRE LA DÉFORESTATION

Une grande partie de notre cacao provient de communautés vivant près de la limite du parc national des Virunga, l'aire protégée la plus ancienne et biologiquement diversifiée d'Afrique. Grâce à nos programmes de formation des agriculteurs et en particulier à notre cours sur la régénération du cacao nous nous engageons pour la protection et le soutien du parc.

GEDEON NSIYABHO

Gédéon, père de six enfants, vit avec sa famille dans la ferme qu'il a héritée de son père. Lui aussi a été touché par la maladie du flétrissement du café.Ainsi, inspiré par des amis producteurs de cacao dans la région, il a commencé à cultiver du cacao et a eu sa première récolte en 2012.

 

En 2013, Gédéon a malheureusement souffert d'une insuffisance rénale, mais les revenus de son cacao lui ont permis de se rendre à Kampala pour se faire soigner et payer ses factures de soins de santé.

 

Gédéon est handicapé depuis 2018 lorsqu'il a été abattu par des bandits, mais malgré son handicap, sa ferme lui permet de s'acquitter de ses responsabilités de père. "Nourrir la famille et payer les frais de scolarité ne m'inquiète plus. Le succès consiste à savoir s'entourer des meilleurs". Grâce aux différentes formations organisées par les agronomes d'Esco Kivu, et l'encadrement sur le terrain, Gédéon se considère désormais comme un expert du cacao!

bottom of page